Le Journal de Charles - Chapitre 1

Aller en bas

Le Journal de Charles - Chapitre 1

Message par Eric L. le Mar 24 Avr - 10:48

Journal de Charles

Jour 1.

La journée avait fort bien commencé : en balade dans Port-Péril, ville faisant partie de l’archipel des Chaînes, je me suis arrêté dans une auberge, “La Fille du Capitaine”, espérant pouvoir me sustenter.
Dans cette auberge, une bande de joyeux pirates était en train de ripailler et de fêter quelque chose.
En me renseignant un peu auprès de ceux qui m’avaient l’air le moins éméchés, j’appris que leur commandant, le Capitaine Harrigan, avait remporté une belle victoire sur l’armée chelaxienne, à bord de son navire, l’Absinthe.
Par un merveilleux coup du sort, en débarquant à ce moment dans cette taverne, j’étais en position de profiter de l’invitation de ces pirates, tout à la joie de leur victoire, et peu regardants sur leurs dépenses.. Qu’il y a t-il de meilleur qu’un repas arrosé d’une lampée de rhum ? Un repas gratuit, arrosé de plusieurs lampées de rhum, toutes aussi gratuites !

Au final, mauvaise idée… Rien n’est gratuit en ce bas monde. Et c’est sur un évanouissement que se termine ma soirée.

Réveil rude, le lendemain matin. A fond de cale, dans un bateau, le roulis manque de me faire vomir. Plus aucun équipement, et certains de mes camarades de beuverie sont à mes côtés, dans un tout aussi sale état que moi.

Et lorsqu’on nous amène sur le pont, c’est pour nous accueillir en tant que nouvelles recrues “volontaires” de l’Absinthe ! Le maître d’équipage, qui répond au doux nom de Monsieur Fléau, nous assigne à tous des rôles à bord du navire. Malheureusement, il ne prend en compte que le physique des personnes présentes et décide de donner la place d’aide au cuisinier à un dhampyr, tout palôt mais avec certes un petit embonpoint. Pour ma part, je suis assigné aux tâches ingrates, et rudes physiquement : récurer le pont, et toutes ces choses, alors que mes compétences, notamment en médecine, seraient fort mieux appréciées ailleurs ! Moi qui n’ai jamais travaillé de mes mains, je puis vous dire que la première journée fut laborieuse et me laissa bien fatigué !

Durant cette journée toutefois, j’eus le loisir de rencontrer certains des officiers de l’Absinthe : outre le Capitaine Harrigan et le maître d’équipage Monsieur Fléau, je fis la connaissance d’Habbly Quarne, le chirurgien et charpentier ; de Plugg, le second ; le cuisinier Kroop ; et pour finir la Quartier-Maître Grok, qui est en possession de mes affaires et les propose même à la vente dans un genre de boutique ! J’entends aussi parler de Pepri Longvieusous, qui serait une ensorceleuse.

Pendant la nuit, je décide de me rapprocher d’une part du chirurgien, afin d’essayer d’avoir un poste en correspondance avec ce que je sais faire (et arrêter de trimer), ainsi que du quartier-maître, pour récupérer mes maigres possessions. Le chirurgien est plutôt amical, et me parle du fait que Grok apprécie la musique et les poètes : fort bien, je suis prêt à lui chanter toutes les sérénades du monde ! Sa force et sa position à bord du navire pourrait me servir de protection pour le temps, je l’espère bref, que je passerai à bord. Et au final, cette demi-orque a un je-ne-sais-quoi qui ne me laisse pas de marbre…

Quelques jours passent. Je fais mon trou au sein de l’équipage, même si certains des pirates nous traitent encore comme des moins que rien.. Je me suis rapproché du dhampyr et d’une boucanière, capturés en même temps que moi. D’autres prisonniers sont fréquentables : un certain Cogward le Rouge, ainsi qu’une prêtresse de la déesse des pirates, Sandara Quinn (qui, pour mon plus grand plaisir, m’a rendu ma trousse de médecin. Je n’ose imaginer ce que les rustres pirates en aurait fait, s’ils l’avaient conservée.).


Le chirurgien de bord, de par son âge et par ce qu’il me semble un fort penchant pour la boisson, ne m’a pas l’air en capacité de soigner beaucoup de blessures.. ALors que nous devisions, un des pirates entre dans sa cabine et je me rends compte qu’il a une gangrène non soignée au bras ! Le malheureux n’en a plus pour bien longtemps… Après avoir convaincu Habbly, je procède à l’amputation du bras infecté et sauve la vie de l’homme. Voilà qui devrait faire monter ma réputation à bord du bateau… et j’ose espérer me valoir une nouvelle place à bord !

Je passe dorénavant la plupart de mes nuits avec Grok. En guise de cadeau, elle me rend ma tenue d’explorateur.

Et puis un jour, les choses s'accélèrent : on nous force à combattre Ourshibou Cerftondu, qu’on nous présente comme l’animal de compagnie de Plugg. Un pauvre homme un peu limité, mais d’une puissance physique semble-t-il inégalée ! La boucanière, contrainte et forcée, commence le combat. Elle met tout ce qu’elle peut, mais comment battre une telle force de la nature ? C’est en voyant les échanges de coup que je découvre la façon de vaincre : l’homme est borgne, et un peu lent… C’est donc du côté où il ne voit pas que nous devrions attaquer ! Le tour du dhampyr arrive, je lui transmets cette information essentielle et il triomphe (non sans mal, merci à la boucanière d’avoir commencé le travail…)

Eric L.
Admin

Messages : 32
Date d'inscription : 27/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum